Menu

Voccitanie Rezo
Fermer le menu

3 questions à Philippe Robardey, Président de la CCI de Toulouse

L’Occitanie peut compter, notamment, sur deux métropoles dynamiques et puissantes. Vous êtes le président de la CCI de Toulouse. Quels doivent être, selon vous, la place et le rôle de l’économie métropolitaine dans l’écosystème régional ?

 

Philippe Robardey : Notre région a en effet la chance de pouvoir compter, avec Montpellier et Toulouse, sur deux leviers puissants de performance et d’image. Mais il faut ramener les choses à leur juste mesure. L’aire urbaine de Toulouse représente 1,3 million d’habitants environ, celle de Montpellier 650 et l’Occitanie dans son ensemble 6 millions, soit moins que la ville de Houston par exemple, 4e ville des USA. Ces chiffres sont à rapprocher de ceux de métropoles européennes comme Madrid (3 millions), Berlin (3,4 millions) ou Moscou (10 millions). On voit que, si nos atouts sont réels, ils ne doivent pas être surévalués. Concernant le rôle de nos deux métropoles, il ne faut pas opposer les territoires (ruraux, métropolitains, urbains, périurbains…) mais les mettre en synergie. Nous ne sommes, en effet, pas dans une compétition fermée mais ouverte et internationale. Pour rester dans la course, nos métropoles – qui concentrent les hubs de transports, la vie économique, les plus gros foyers de consommation… – doivent donc grandir et se développer. Tout en développant des coopérations avec les villes d’équilibre et les villes de taille inférieure au niveau des infrastructures, de l’enseignement ou de la santé par exemple.

 

Comment la CCI Occitanie peut contribuer à connecter et interconnecter les CCI entre elles et avec leurs différents territoires ?

 

PR : Le réseau des CCI est un réseau de proximité qui accompagne les entreprises pour créer de la richesse dans les territoires. La CCI Occitanie doit donc trouver des thématiques communes à ceux-ci pour que les CCI territoriales continuent à intervenir en autonomie et en proximité tout en mutualisant certaines compétences mises à la disposition du réseau. L’objectif est de garantir une même qualité de service et d’expertise aux 250 000 chefs d’entreprise qu’elles représentent, et ce où qu’ils se trouvent. La CCI de région a donc un double rôle : animer un certain nombre de fonctions qui font sens à l’échelle de notre région et aider le réseau à se spécialiser pour avoir une meilleure expertise à partager.

                                                                                         

Le 5 octobre a eu lieu le Forum Économique de Toulouse 2017 autour du thème « Nouvelle économie : disrupter la croissance, réinventer le progrès ». Quels sont les atouts spécifiques de notre territoire pour exister dans le champ de cette nouvelle économie ?

 

PR : La nouvelle économie, c’est une formidable accélération de la diffusion de la technologie. Cela constitue donc une opportunité pour l’économie de notre département, qui se caractérise par une très forte activité en R & D, une très bonne dynamique en termes de création d’entreprise, une concentration élevée de laboratoires, d’universités et de start-ups qui travaillent de façon transversale… Les secteurs d’excellence de notre territoire (l’aerospace, les biotechs, l’internet des objets) sont très consommateurs ET diffuseurs de technologies. À nos entreprises d’en saisir toutes les opportunités pour être les plus pertinentes sur leurs marchés.

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter