Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Mességué, le renouveau par les plantes

Créés en 1958, les Laboratoires Mességué vivent depuis 2009 une véritable cure de jouvence. Rachetée par le fondateur des magasins Gifi, l'entreprise gersoise s'est recentrée sur ses valeurs et son savoir-faire pour doubler son chiffre d'affaires.

"C'est la nature qui a raison", la signature des Laboratoires Mességué illustre parfaitement leur renouveau. En 2008, l'entreprise enregistre un nouvel exercice déficitaire. Un an plus tard, Philippe Ginestet, fondateur des magasins Gifi, au capital depuis 1999, décide de racheter les laboratoires gersois et de les restructurer en se focalisant sur les savoir-faire fondamentaux. "Tout était externalisé à l'époque", indique Bérénice Guyot, directrice d'exploitation. Aujourd'hui, les Laboratoires Mességué surfent sur l'engouement pour les produits naturels, leur marque de fabrique depuis leur création par Maurice Mességué en 1958. La marque, qui possède également une gamme bio, bénéficie aussi du réseau de magasins Gifi en France. "Au départ, personne n'y croyait, confie Bérénice Guyot. Mais cela n'a pas décrédibilisé la marque. Les clients veulent trouver le bon produit au bon endroit, au bon prix. Cela ne nous a pas fait revoir la qualité mais la production en volume nous permet des économies d'échelle." L'entreprise de 25 salariés a ainsi vu son CA doubler depuis 2009 pour atteindre 9,50 M€ en 2016, et vise les 15 M€ à 5 ans. Des nouveaux locaux ont été inaugurés en janvier dernier pour accompagner cette croissance et s'inscrire encore davantage dans le territoire. "Nous privilégions les productions locales, les filières courtes et nous travaillons sur la redynamisation de la filière plantes au niveau local." Les Laboratoires Mességué veulent des racines profondes pour poursuivre leur croissance.

L’entreprise a bénéficié d’un accompagnement de la CCI du Gers dans le cadre de la participation à son dispositif PLATO RH ainsi qu’à la Grappe e-commerce (Club Capecom), qui réunit les e-commerçants gersois dans le cadre de rencontres et d'échanges thématiques.

 

À retenir :

  • investissement de 2,30 M€ dans le nouveau siège
  • objectif 100 % produits bio en 2018
  • 50 % des ventes par correspondance
  • croissance à deux chiffres des ventes par internet
  • objectif + 15 % pour l'export en 2017

 

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter